Le détail de la mise à jour

Bonjour à tous,

Comme vous avez pu le remarquer, Onetous a connu quelques changements récemment. Ces modifications interviennent dans le cadre d’une amélioration perpétuelle du site en réponse à vos nombreux avis et commentaires.

5 principales améliorations ont été apportées :

  • L’affichage des résultats de recherche de Trips
  • La possibilité de mettre un Trip en favoris
  • L’ajout de 9 passions
  • La possibilité de voir les passions en communs avec les autres utilisateurs
  • Une navigation plus rapide et un site plus réactif

 __________________________________________________________

 

Voyons à présent ces améliorations en détail :

(suite…)

J’ai un projet Web, j’utilise quoi ? Les secrets de Onetous

 

Rouages_internes

Lorsque l’on réalise un site, et plus particulièrement un site destiné au grand public, le produit fini se doit d’être ergonomique, fluide et beau, en plus d’être exempt de défauts techniques.

Oui, mais derrière le résultat final se cachent d’innombrables heures de travail, ponctuées de choix stratégiques sur les outils à utiliser pour arriver à ses fins.

 

Et puisque nous ne sommes pas cachotiers, que nous aimons partager notre aventure et surtout que nous prônons l’entraide, nous avons décidé de vous présenter quelques-uns des outils que nous utilisons !

Si vous avez lu les précédents articles sur ce blog, vous connaissez déjà certains des outils utilisés. Nous les présentons ici dans l’ordre des étapes que nous avons réalisées pour préparer le projet Onetous.

  (suite…)

De l’idée ou du besoin, qui nait en premier ?

 

Oeuf_poule
Qui de l’idée ou du besoin est apparu le premier ?

Ou le sempiternel paradoxe de l’œuf et de la poule…

 

Ca y est, vous avez votre idée ! Bravo ! Vous vous voyez déjà à la tête de votre future entreprise, le cash rentrant à flot (ben oui, on n’est philanthrope que dans nos valeurs, n’est-ce pas ?)

Mais vous êtes-vous assuré que cette idée allait trouver preneur ? Non ? Peut-être alors est-il temps de revoir votre approche.

Une startup dispose de moyens financiers généralement limités, à tout le moins durant sa création. Lancer une idée et créer un besoin autour de cette dernière, ça laisse rêveur. Mais honnêtement, en dehors de multinationales telles que Apple, Microsoft, ou encore Facebook (oui, oui, toujours les mêmes), qui peut réellement se targuer de pouvoir créer un besoin à grands renforts de communication ? Même Google ne peut se vanter d’y parvenir. Qui se souvient de certains produits tous droit sortis de son Google Labs, tel que le réseau social Google Buzz ? Un véritable échec. Et des millions d’euros qui sont retournés à l’état de substance onirique.

On nous l’apprend et nous le répète encore et encore dans les écoles de commerce : un besoin ne doit pas se créer. Il existe, tout au plus peut-il être révélé. La mission de l’entrepreneur est donc d’y apporter une réponse pertinente, voir innovante, s’il cherche à se différencier efficacement.

Il est donc important de se focaliser sur un besoin existant, le découvrir et l’analyser ainsi que les attentes de ceux qui en sont porteurs : vos futurs clients. Pour cela une étude de marché, même limitée, est très importante. C’est suite à cette analyse que la startup pourra définir sa réponse et développer un produit adapté, auquel elle pourra ensuite apporter des leviers différenciateurs : approche pour répondre au besoin, support, fonctionnalités, business model, etc. C’est sur ces leviers que doit se trouver l’innovation.

(suite…)

What’s up ?

 

What

Whats's up ?

 

Le dernier billet datant de plus de trois semaines, il est grand temps de donner des news !

 

Ces dernières semaines ont été lourdes de travail, et le temps libre s’en est réduit comme peau de chagrin. La raison ? En vrac : analyse de l’étude quantitative, recherche d’associés et de partenaires, optimisation du business model et prototypage du projet sous forme de maquette.

 

 

Voici donc quelques précisions sur le statut actuel :

Premièrement le projet avance, donc oui, les résultats de l’étude sont (très) encourageants. Ces derniers nous ont permis d’affiner notre approche (business model et aspects fonctionnels du site). Merci à tous pour vos réponses, il est encore temps de répondre pour les retardataires :roll: http://bit.ly/eNb4Pz. Avec le recul, il s’avère que certaines questions étaient un peu trop orientées et les réponses qui découlent de ces dernières ont dû être prises avec des pincettes. On apprends de nos erreurs, voilà pour le mea culpa. Mais dans la globalité, nos hypothèses ont été validées.Il existe des utilisateurs/clients (et peu s’en faut !) et un marché ! Notre cible a pu être mieux définie, les fonctionnalités imaginées optimisées, certains éléments à prendre en compte intégrés et notre business model affiné. Le résultat risque d’en surprendre et d’en séduire plus d’un ! Non, n’insistez pas, nous ne vous donnerons pas plus de détails pour l’instant 8-)

Deuxièmement, et découlant du premier point, le cahier des charges, clef de voute de notre projet Web et surtout de son développement technique, est sur le point d’être finalisé : le prototype détaillé (maquette) est réalisé et nous permet de rédiger précisément et efficacement les spécifications fonctionnelles.

Néanmoins, nous cherchons encore un (voir deux) profil(s) technique(s) pour nous accompagner et nous permettre de développer efficacement notre ambitieux projet. Alors si vous connaissez des personnes susceptibles d’être motivées par l’aventure, n’hésitez pas à nous les conseiller. Et si vous-même souhaitez en savoir plus et peut-être nous rejoindre, nous serions très heureux d’échanger et de faire connaissance ! Nous rappelons les critères d’un profil pertinent pour onetous : dynamisme, goût du challenge, valeurs humaines, ouverture d’esprit, sociabilité et passion, et un côté « je veux changer le monde » (ou tout du moins essayer). Si en plus, vous avez des compétences en développement PHP et en optimisation SQL, alors ne perdez plus votre temps, venez échanger avec nous ! De même, si le web design et le graphisme vous colle à la peau, vous êtes celle ou celui que nous recherchons ! Par simple curiosité ou par réelle volonté d’intégrer une équipe solide et de participer à la création d’une startup crédible, gonflée de valeurs humaines, contactez-nous !


(Et si vous êtes un investisseur, que vous souhaitez en savoir plus sur notre projet, ses tenants et ses aboutissants et que vous vous dites « y’a peut être un truc » : nous serions ravi de nourrir votre curiosité !)

Voici venu le temps de l’étude quantitative !

 

Je reviendrai dans quelques temps sur l’étude de marché – principes, buts, moyens – avec un article plus complet.

Pour l’heure, il s’agit d’un questionnaire, réalisé à partir du logiciel Sphinx et l’aide de quelques amis. Ce type d’outil, dont le nommé est peut-être le plus pertinent et le plus efficace, permet de réaliser des questionnaires propres et complets, fonction de ses objectifs, et de les mettre en ligne. Ensuite des analyses très poussées permettent de mettre en avant les résultats, et de les croiser. Un outil indispensable pour étudier le marché, définir sa cible et améliorer la réponse à un besoin pressentit.

Il est donc ici sujet de questionnaire Web.

 

Comment réaliser un questionnaire propre et pertinent ?

  1. Définir ses objectifs : quel est le but du questionnaire ? Quelles hypothèses cherche-t-on à vérifier ? A quel échantillon souhaite-t-on le diffuser ? (âge, sexe, profession, etc.)
  2. Définir les principales parties : c’est la trame du questionnaire. Il faut un fil conducteur logique. Il faut également tenir en haleine le sondé tout au long des questions pour qu’il n’abandonne pas en cours. Ces parties permettront de regrouper les différentes questions qui lui sont relatives.
  3. Rédiger les questions : aussi courtes que possible, elles doivent êtres neutres (ne pas orienter la réponse). Différents types de questions existent : fermées, à choix multiples, ordonnées, par échelles, ouvertes… Elles seront choisies afin de faciliter la réponse ainsi que le traitement des résultats (éviter trop de questions ouvertes).
  4. Selon l’outil utilisé pour réaliser le questionnaire, il est possible de le rendre interactif, ce qui facilitera d’autant la navigation des répondants (ex : si réponse = 1, alors montrer question 3).
  5. Mettre en forme le questionnaire : il faut l’adapter au support choisi (web, papier, autre). Inclure des images, des explications et descriptions (si besoin), voire des animations. Il s’agit ici de jouer sur la forme afin de le rendre attrayant et divertissant : n’oublions pas que répondre à un questionnaire est souvent, à juste titre, considéré comme rébarbatif.
  6. Diffuser le questionnaire : il faut obtenir un nombre de répondants significatif (plus la cible sera large, plus il faudra de répondants). C’est peut-être ici la partie la plus difficile. Dans notre cas, nous utiliserons notre réseau personnel, ainsi que différents supports (facebook, twitter, blog, réseaux sociaux professionnels, forums, etc.)

Et ensuite l’analyse ! Celle-ci fera l’objet d’un article ultérieur.