Portrait de passionné : Victor et le Parkour

Onetous entame aujourd’hui une série d’interviews de passionnés membres de Onetous. Nous commençons  avec Victor et sa passion du Parkour… Si si, vous savez, ce sport popularisé par les célèbres Yamakasis !

 

 

- Bonjour Victor, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour, je suis un lycéen de 16 ans actuellement en 1ère ES. Je suis passionné par le Parkour mais également par la photo, la vidéo, tout ce qui touche aux nouvelles technologies et aux sciences.

- Parle-nous de ta passion : le parkour, qu’est-ce que c’est ?

La définition du Parkour est relativement simple : Le but est de se déplacer d’un point à un autre de la manière la plus efficace possible. Mais le Parkour devient rapidement plus que ça : un moyen de s’exprimer à travers le mouvement, une façon de vivre puisque l’on fait beaucoup de renforcement physique ; on voyage, on rencontre des gens. C’est aussi une façon de mieux se connaître et de maîtriser son corps. A cela vient s’ajouter le Freerun (déplacement plus esthétique, saltos, passements impressionnants et qui sont un « plus » par rapport au strict nécessaire). Pour moi, ces deux disciplines sont très liées.

- Comment et quand t’est venue cette passion ?

C’était il y a 2 ans maintenant : un ami proche est tout simplement venu me dire « Viens, on va faire du Parkour ! ». J’ai accepté et au bout de quelques temps j’y ai réellement pris goût.

- T’a-t-elle permis de faire des rencontres ?

Oui ! Et c’est une des raisons pour lesquelles j’aime avoir une passion comme celle-là. J’ai de nouveaux amis très proches que j’ai rencontrés autour du Parkour et avec qui je partage de vrais bons moments dans le sport comme dans la vie de tous les jours.

- Qu’est-ce qui te plaît particulièrement dans le parkour ? Que ressens-tu dans la pratique ?

Ce qui me plaît le plus, c’est de toujours me dépasser, d’être en constante évolution : si ce n’est au point de vue technique, ce sera au niveau résistance physique et mentale. Lorsque je pratique, j’ai vraiment l’impression de faire quelque chose de naturel ; je retourne un peu
en enfance lorsque je grimpais sans me soucier de ce que les gens pouvaient penser. Je me sens en fait tout simplement libre.

- Y a-t-il un matériel spécifique à la pratique du parkour ?

Si on parle du Parkour -et non du Freerun-, alors aucun matériel n’est requis. On peut apprendre directement dans la rue, pas à pas, sans trop de risques. Cependant, lorsque nous transmettons à des plus jeunes, nous aimons commencer en salle avec du matériel de gym (tapis, plint etc..) qui amoindrissent les risques et rassurent tout le monde. Nous avons également accès à des salles de gym pour expérimenter nos saltos – ce qui serait en effet un peu risqué à débuter directement en extérieur.

 

 

- Y a-t-il des lieux spécifiques à la pratique du parkour ? Quels sont tes préférés ?

Le Parkour peut se pratiquer n’importe où dès qu’il y a un obstacle à franchir, c’est pourquoi cette pratique n’a pas de limites. Mais il existe des endroits où se trouvent une forte concentration d’obstacles qu’on appelle « spot ». A Chambéry, il en existe plusieurs et je pense qu’un de mes préféré c’est « les trois precs » (lire presses) pour les trois précisions. En effet, quatre murs se suivent et il y a donc trois sauts de précision consécutifs à exécuter. Mais il y a tellement plus à faire !

- Qu’est-ce que t’apporte le parkour dans ta vie ?

Le Parkour m’apporte déjà beaucoup au niveau du corps : je suis en forme et je me muscle. Il m’apporte aussi niveau mental : je sais faire face aux problèmes, j’apprends la persévérance ainsi qu’à surmonter mes éventuelles peurs.

- Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui serait intéressé par cette passion ?

Je lui conseillerais de trouver des gens avec qui débuter (novices ou non) car c’est toujours mieux de pratiquer à plusieurs. Ensuite de progresser à son rythme car on est souvent poussé à aller trop vite pour reproduire ce qu’on a vu, ce qui n’est pas toujours très bon.

- Comment tes connaissances/amis/famille voient-ils ta passion ?

Certains restent dans l’incompréhension ; d’autres pensent que je « m’amuse ». Certains sont émerveillés et très contents que des jeunes bougent comme nous. Je pense que mes parents sont fiers de ce que je fais.

- Si tu devais citer un modèle ?

Je pourrais citer Daniel Ilabaca, pour son aisance, sa précision, sa force, son niveau, sa façon de penser et de transmettre ses idées. Sinon, je dirais en général n’importe quelle personne qui se donne les moyens d’arriver à ce qu’elle veut.

- As-tu d’autres passions ?

J’ai toujours été attiré par les jeux-vidéos (ce qui peut sembler en contradiction avec le domaine sportif). Dernièrement, je m’intéresse à la vidéo et la photo.

- Si tu avais un dernier message à rajouter ?

Je voudrais inviter tout ceux qui sont attirés et motivés pour s’entraîner au Parkour :
qu’ils soient sportifs ou non, qu’ils soient jeunes, vieux, novices ou plus expérimentés.

- Que t’apporte ou qu’attends-tu de Onetous ?

Je pense que OneTous peut m’apporter de nouveaux contacts et permettre de m’engager dans de grandes aventures avec des gens qui, comme moi, sont passionnés. Je souhaite d’ailleurs à OneTous de se développer toujours plus et devenir très grand !

Merci beaucoup Victor. Et à très bientôt sur Onetous !

 

Et pour conclure une vidéo de Parkour avec Victor et ses amis passionnés :

Impressionnant, non ?

Trackbacks Commentaires
Réagissez